Sortir de la violence et de ses conséquences


"Quand la colère monte ... des injures, des menaces ... on bouscule, on frappe, on casse. Puis, c'est la culpabilité, l'incompréhension, l'anéantissement ..."



- Vous avez besoin de parler de ce que vous vivez et vous avez le courage de le faire,

- Vous éprouvez le besoin de rencontrer un tiers neutre pour évoquer la violence,

- Vous avez envie d'apprendre à faire autrement,

- Vous n'avez pas les mots pour parler de ce que vous vivez,

- Vous avez honte de ce que vous vivez,

- Vous ne savez plus comment gérer la situation,

- Vous avez envie de sortir de la spirale infernale dans laquelle vous êtes pris(e) avec votre conjoint(e), dans votre travail,

- Vous êtes en colère contre le comportement de l'un des vos proches ou contre un tiers,

- Votre agressivité, votre violence vous débordent,

- Vous ressentez de la peur,

- Vous avez envie de disparaître,

- Vous êtes submergé(e) par les émotions,

- Vous êtes inquiet(e)s quant à l'impact de la violence sur vos enfants ....inquiet(e)s quant au développement de vos enfants, lors de passage difficiles - séparation, changements familiaux, adolescence,

- Vous êtes prêt(e) à comprendre et évaluer la situation de violence que vous vivez, sa dangerosité et ses conséquences,

- Vous ne savez plus qui vous êtes, vous êtes anéanti(e), vous n'arrivez plus à penser, la violence prend toute la place dans votre vie,

- Vous voulez une autre vie pour vous et/ou vos enfants,

- Vous rêvez d'une vie harmonieuse et être heureux(se) ...

Copyright © iimages
Copyright © iimages
Copyright © Dominique Arnould
Copyright © Dominique Arnould


Vous sentez-vous concerné(e) ?



J'ai recours à la violence

Copyright © Sébastien Decoret
Copyright © Sébastien Decoret

Nous accompagnons l'auteur(e) de violence à faire le point sur son vécu de violence, à reprendre la responsabilité des faits et des actes posés, à s'engager à gérer les facteurs de risque de passage à l'acte et à faire le nécessaire pour cesser toute violence.

Nous  l'aidons à mesurer la gravité de la situation et la dangerosité.

Nous le convions à trouver des stratégies d'évitement en cas de tension pouvant conduire à un passage à l'acte.

Nous l'accompagnons à comprendre ce qu'il vit, à désamorcer les situations biographiques ou traumatiques qui peuvent être à l'origine ou à l'œuvre dans cette violence.

 

Je subis de la violence

Copyright © Loganban
Copyright © Loganban

Nous accompagnons et soutenons la victime et l'aidons à assurer sa propre sécurité et celle de ses proches, en lien avec d'autres structures.

Nous l'aidons à comprendre le processus de  violence dans laquelle elle est enfermée, 

Nous l'amenons à identifier et à activer tous les moyens de protection à sa disposition, allant, dans un 1er temps, de l'évitement actif des situations "délicates" à la mobilisation directe des ressources externes identifiées comme pouvant intervenir, aider, protéger (lieux, personnes ou structures). Nous l'accompagnons quant à son vécu, ses racines, sa biographie, ses conséquences psycho traumatiques.

Nous l'aidons à se reconstruire et à s'orienter vers une vie plus apaisée et harmonieuse.

Je suis témoin de violence

Copyright © Dimitri Maruta
Copyright © Dimitri Maruta

Nous accompagnons les enfants, adolescents à exprimer leurs émotions avec différents médias, à canaliser leur violence ou leur énergie débordante, à sortir d'une position de victime, à connaître, gérer et réguler leurs émotions pour aller au delà des peurs, des doutes, à reprendre confiance en eux et en la relation.

Nous les invitons  à relire les vécus associés à la violence qu'ils ont pu vivre au sein de la cellule familiale, à l'école ou encore ailleurs, à la violence qu'ils ont peut-être pu faire vivre à d'autres en réaction.

Nous les aidons à prendre du recul et à trouver de nouvelles ressources pour y faire face.

 



Vous souhaitez nous adresser une personne pouvant être accompagnée à Terres à Vivre, vous intervenez dans le secteur sanitaire et social ?


Alors nous vous invitons à prendre connaissance de notre dispositif et nos modalités d'accueil en Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges...


Copyright © Dominique Arnould
Copyright © Dominique Arnould

Prenez contact avec la permanence d'écoute et d'accueil téléphonique                         au 06-76-26-02-75



Dominique, écoutante bénévole, vous accueille au téléphone et elle reste disponible tout au long de la prise en charge en cas de besoin. Elle recueille les informations nécessaires, de façon directe et objective, les faits et leurs circonstances. Elle évalue l'urgence de votre prise en charge, l'état de situation de crise dans laquelle vous vous trouvez, mais aussi votre engagement dans la demande posée. A la suite de cet accueil, vous serez ensuite pris(e) en charge par un(e) des psychologues de l'association, qui vous recevra pour un 1er entretien individuel (Action Hommes&Violences).

Plages horaires de la permamence

Du lundi au vendredi :

de 12 h à 14 h et de 17 h à 20 h

Les samedis en journée

En dehors de ces plages horaires, votre appel est pris en compte, et vous êtes rappelés rapidement. Pensez toutefois à laisser un message.


Il est important que toute personne souhaitant engager cette démarche appelle elle-même la permanence.


Ensuite, vous serez pris(e) en charge pour un(e) psychologue de l'association pour un entretien individuel - Action Hommes&Violences


Vous serez reçu par un(e) psychologue de l'association qui fera un 1er point situationnel à partir de votre récit, à travers une écoute non jugeante et un questionnement ajusté : la situation de violence vécue, son antériorité, son degré de dangerosité, le vécu associé à la violence, les mécanismes et leur niveau d'intrication, les faits, les personnes impliquées, les liens avec la biographie et la situation personnelle, familiale ou trans-générationnelle de chacun(e), l'état, la souffrance et la force psychique de chacun(e), les ressources, démarches et actions déjà mises en œuvre, les besoins d'accompagnement ...

Un accompagnement spécifique quant aux dimensions somatiques et traumatiques impliquées, un travail sur le plan corporel pourra être préconisé pour travailler sur la mémoire corporelle de la violence - posture, mécanismes de défense trop actifs ou inhibés, schéma corporel - et de rétablir une sécurité corporelle (action psychoboxe ou autre accompagnement).

Un bilan quant à l'insertion socio-professionnel pourra vous être aussi proposé si vous vous sentez isolé(e) sur un plan socio-professionnelle.



Un travail sur le plan corporel pourra être préconisé pour travailler sur la mémoire corporelle de la violence, avec la psychoboxe


Basée sur un approche psychocorporelle de la violence, l'activité psychoboxe s'adresse à des hommes ou femmes, auteur(e)s et/ou victimes, enfants ou adolescents. Elle articule les mouvements du corps, les émotions et la parole. 

Son but est d'aider à faire remonter les affects par le corps, de faire le lien entre le corps et la violence et de recontacter si nécessaire la mémoire corporelle d'évènements difficiles, voire traumatiques..

 

Cette approche permet de :

- Mettre à jour votre position de vie actuelle face à la violence - victime ou agresseur - votre mode de régulation émotionnelle, vos mécanismes de défense face à un risque de débordement, d'envahissement ou d'agression,

- Evoquer et partager des vécus antérieurs, plus ou moins traumatiques,

- Construire et actualiser de nouvelles réponses psycho-corporelles, plus adaptatives et fonctionnelles, vous dépasser et dépasser vos limites,

- Reprendre votre responsabilité quant aux actes posés, vos postures ou vos comportements,

- Comprendre les mécanismes relationnels pouvant induire de la violence, de l'emprise, de la sur-victimisation,

- Expérimenter de nouvelles postures relationnelles dans le respect de votre propre intégrité et celle de l'autre sur un plan physique, psychique et moral,

- Comprendre et apprendre de nouvelles modalités relationnelles,

- Prendre confiance en vous et en vos possibilités de changer ou d'évoluer sans la violence,

- Adopter des comportements non violents,

- Reconstruire des relations harmonieuses ...

 

Cette approche collective est couplée avec l'accompagnement individuel où sont abordées des questions plus difficiles à évoquer devant le groupe, car plus personnelles et intimes, ou parce qu'elles demandent un accompagnement plus spécifique, comme dans le cas de traumatismes anciens - abus, agression, accident, deuil bloqué, rupture, etc ...



Ou participer à un groupe de paroles à orientation thérapeutique, à travers des approches et supports divers, notamment des jeux de rôles ou des constellations systémiques



Pour des femmes victimes ou auteures de violences

Vous :

- Partagerez votre vécu et le traverserez avec l'aide des autres,

- Restaurerez une confiance en vous et en vos capacités,

- Reconstruirez des liens positifs et constructifs,

- Travaillerez avec les autres sur les déterminants personnels, biographiques et/ou trans-générationnels de votre situation et de vos postures de vie,

- Retrouverez une confiance en la Vie, en votre potentiel d'évolution et de changement,

- Echangerez sur des thèmes pour mieux comprendre ce que l'on vit dans la société actuelle - éducation, santé, faits de société ...,

- Apporterez votre soutien et votre aide aux autres

Pour des hommes auteurs ou victimes de violences

Vous :

- Mettrez des mots sur votre vécu quant à la violence et à votre violence,

- Partagerez vos représentations quant au masculin, au féminin, au couple, à la relation, à la famille ...,

- Identifierez les affects et les émotions liés  à la violence ainsi que votre mode d'expression et de régulation,

- Construirez d'autres réponses adaptatives

- Partagerez votre propre expérience et la confronterez à celle des autres,

- Mettrez à jour des situations difficiles traumatiques et antérieures

- Apporterez votre soutien et votre aide aux autres


Dans un respect de bienveillance, d'accueil, de non jugement, de confiance en l'avenir ...



Sont mis en place des stages de responsabilisation et de sensibilisation dans les Vosges


Il s'adresse à des personnes auteurs de violence conjugale et/ou intrafamiliale.

Il est prescrit par le Parquet comme mesure alternative aux poursuites ou comme peine alternative.

 

Il vise à :

- Une prise de conscience des situations vécues et de leur dangerosité,

- Une information sur la violence, sa nature, ses mécanismes et ses conséquences,

- Une compréhension des processus relationnels présents dans sa propre violence,

- Une responsabilisation quant aux actes de violences et à leurs conséquences directes ou indirectes, pour l'autre, pour les enfants témoins, pour eux-mêmes,

- Une aide à la mise à jour des déclencheurs internes et externes de la violence,

- Un partage du vécu en lien avec celui des autres participants,

- Un premier engagement à arrêter la violence,

- Un rappel à la loi et une clarification du fonctionnement juridique,

- Une information sur les aides et les accompagnements possibles.

 

Le stage se déroule sur deux jours et il est à la charge du participant. Il est suivi d'un entretien individuel qui permet de faire un bilan individuel du stage vécu, préconiser un suivi individuel adapté à la réalité de la personne, d'enclencher un accompagnement si cela est possible.

Il est animé conjointement par Elisabeth Perry et Pierre Poirier, psychologues, expérimentés dans l'animation de ce type de stage (une quarantaine de stages sur une dizaine d'années).